lundi 6 mai 2013

chez quinquin

J'ai passé mon enfance à Macau, dans le Médoc. Petit village au milieu des vignes et des châteaux. Au port, il y avait une guinguette où l'on achetait des crevettes blanches à l'anis étoilé, des bigorneaux, des aloses à la saison. On venait y voir le mascaret, cette vague qui plisse la Garonne lors des grandes marées. Sur la route bordée de platanes qui y menait, je me souviens de champs d'artichauts.
Je retourne de loin en loin à Macau. La maison dans laquelle j'ai vécu n'a pas beaucoup changé, les volets sont toujours du même vert rincé par toutes les pluies de toutes les saisons depuis plus de 40 ans....
La guinguette est toujours là, et qui l'eut cru quand j'étais enfant, elle est devenue un lieu tendance pour les bordelais en mal d'authenticité et de fraîcheur. Les artichauts ont été remplacés par les vignes mais les platanes diffusent toujours leurs ombres mouvantes. La village rétrécit à mesure que je vieillis mais je reconnais les yeux fermés l'odeur anisée des crevettes et le bruit des pas sur le gravier.




3 commentaires:

  1. oooh c chouette ces souvenirs qui restent...reellement!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais ni le goût des crevettes blanches, ni celui des aloses (qu'est ce donc ?)!
    ;)

    RépondreSupprimer