lundi 23 juillet 2018

lectures de juillet

La claque de l'année. Un premier roman plus que percutant qui vous laisse totalement sonné.
Turtle vit dans une maison perdue au nord de la Californie, région sauvage entre forêts et océan. Elle est élevée pour survivre à un éventuel cataclysme, entre discipline militaire et castor junior xxl par un père veuf et fou amoureux d'elle. Il abuse de la jeune fille depuis son plus jeune âge. Elle a 14 ans, va au collège sans vraiment s'y intégrer, bien plus douée pour démonter et remonter un flingue que pour retenir une liste de vocabulaire. Son salut viendra pourtant de l'amitié qu'elle nouera avec un lycéen et  avec une de ses profs. Mais avant il faudra qu'elle affronte le monstre. Une très belle critique du livre est à retrouver dans le numéro 6 d'America, le mook de François Bunuel.

Déçue par cet opus alors que  j'avais adoré les chaussures italiennes. Lasse de suivre ce héros désœuvré qui survit in extremis à l'incendie de la maison familiale dans l'archipel de Stockholm et qui erre comme un damné entre la caravane installée par sa fille sur l'île, la tente qu'il installe sur l'île à côté et le continent où il va se ravitailler. Pas emballée ni par son errance parisienne, ni par cette idylle qu'il essaie de nouer avec une journaliste 30 ans plus jeune que lui. Pas convaincue non plus par ce que l'on apprend de cette fille qu'il a découvert sur le tard...
Tenaillé par la mort qui l'obsède, hypocondriaque qui s'en défend, paumé tout simplement, le héros fatigué, essoufflé, a perdu tout le charme qui l'animait quand sa maison était encore debout. Triste de quitter Mankell avec ce goût amer.

Arto Paasilinna m'enchante. J'aime sa folie, son imagination débridée, ses personnages foutraques. J'aime sa description de la nature, des hommes et des animaux. Le lièvre et Vatanen forment un duo plus que crédible qu'il est bon de suivre à travers la Finlande sauvage. Rafraichissant, revigorant et drôle. Une pépite.



1 commentaire:

  1. oui ne pas lire ce mankell...alors...en tout cas sacres livres...surtout le premier...;)

    RépondreSupprimer