mercredi 9 novembre 2016

droit dans le mur

En visionnant Before the flood l'autre jour, j'ai enfin compris que Barack Obama n'était pas responsable de l'immobilisme américain au sujet du réchauffement climatique et des mesures d'urgence à prendre. Les sénateurs climato-sceptiques bloquent toute avancée dans le développement des énergies renouvelables car ils sont financés par les lobbies industriels tout puissants. L'élection d'un blanc peroxydé, âgé et homme d'affaires sans scrupule ne renversera pas la donne, au contraire. Je crois qu'il va falloir se préparer au pire et prier pour les réfugiés climatiques. En même temps, les électeurs qui ont voté pour le blanc peroxydé n'ont pas du réfléchir beaucoup car la plupart des villes américaines qui sont en bord de mer seront bientôt sous l'eau. L'arroseur arrosé, mais il sera trop tard...


1 commentaire:

  1. et bin..que dire....il existe une autre planete a polluer ?....

    RépondreSupprimer