jeudi 28 avril 2016

majorelle vs guimet

Jacques Majorelle et Jean-Baptiste Guimet ont un point commun : le bleu outremer. Le premier est artiste peintre, le deuxième, chimiste, a épousé une artiste peintre. Jacques a joué avec les couleurs et donné son nom au bleu qui recouvre les murs de son atelier à Marrakech, Jean-Baptiste a mis au point un bleu outremer de synthèse pour faire plaisir à sa femme qui se ruinait en achetant du lapis-lazuli. Le bleu Guimet est une découverte majeure qui servira à blanchir le linge et le papier.
Si j'ai rapporté des pots de peinture bleu majorelle de Marrakech, j'ai depuis des années à ma disposition une quantité non négligeable de boules bleues pour blanchir le linge récupérées dans une vieille maison que je louais à Bordeaux. Du pigment à l'état pur que je dois apprendre à diluer.
 Jacques Majorelle and Jean-Baptiste Guimet have a common point : the blue ultramarine. The first one is a painter, the second, chemist, married a painter. Jacques played with colors and gave his name to the blue which recovers the walls of his studio in Marrakesh, Jean-Baptiste finalized a blue ultramarine of synthesis to please his wife who ruined herself by buying some lapis lazuli. The blue Guimet is a major discovery which will serve to clear the linen and the paper.
If I brought back cans of paint blue majorelle from Marrakech, I have for years at my disposal an appreciable amount of blue balls to clear the linen got back in an old house which I rented in Bordeaux. Pigment in pure state which I have to learn to dilute.

Bleu Majorelle
Bleu Guimet






 



4 commentaires:

  1. oui didonc cela reste tout un bien joli bleu...tout bleu....;)

    RépondreSupprimer
  2. Ah, ce bleu Majorelle... Vu il y a 15 ans... Inoubliable !

    RépondreSupprimer
  3. C'est magnifique! Et avec cette misère violette c'est superbe!

    RépondreSupprimer